sistemica-8

LA MOLÉCULE DE CONDITIONNEMENT (1ère partie) Le système de connaissance de soi de l’empreinte énergétique hérité des parents, pour éviter les répétitions.

ENOUS SOMMES PROGRAMMÉS : LES CONDITIONS ASSOCIÉES ET ENTREMÊLÉES CRÉENT L’ENFER DANS LEQUEL NOUS VIVONS.

UUn voyage dans l’indignation des racines énergétiques du passé pour la compréhension du présent.

Ce texte est une synthèse du développement conceptuel d’un système d’auto-connaissance que j’expose dans l’École Consciente, basé sur le fait que l’enfant se nourrit de l’entourage le plus proche (les parents et figures paternelles) et cela le conditionne, ensuite au cours de sa vie il téléchargera – d’une manière plus raffinée et amplifiée – tout ce qu’il a reçu de l’extérieur, le transférant aux autres. Même si il y a plusieurs facteurs qui forment cet “extérieur”, le père, la mère et la relation qu’ils ont eu forment le noyau de cette question.

L’agression vient de l’extérieur, c’est l’extérieur qui a causé la blessure et c’est donc à l’extérieur que la punition doit être rendue. Cela fonctionne comme un mécanisme de compensation ou vengeance envers ceux qui nous ont asservis, mais dans le fond c’est un mécanisme de RÉPÉTITION qui sert à perpétuer le système dont nous sommes issus.

Une des questions les plus angoissantes des êtres humains est que nous ne sommes pas libres, notre destin est une conséquence d’une série de programmes installés du système d’exploitation qui nous dirige, le destin de chaque individu n’est pas une création personnelle. Le fait de ne pas pouvoir être différents nous torture, ne pas pouvoir être nous-même nous condamne. C’est pourquoi j’insiste sur le fait que les raisons de l’esclavage énergétique doivent être étudiées afin de nous libérer.

L’idée centrale de ce développement théorique est de pouvoir mettre de la lumière sur l’esclavage dans lequel nous vivons et pouvoir ainsi décider si nous voulons nous libérer ou non, et si c’est le cas, il sera indispensable de commencer un processus de DÉPROGRAMMATION, c’est l’initiation d’un processus thérapeutique que nous proposons aux participants de nos retraites d’Évolution Intérieure et que nous approfondisons dans notre école.

QUELQUES CLARIFICATIONS AVANT DE DÉVELOPPER LE CONCEPT :

Nous appelons “racines énergétiques” les liens mentaux, émotionnels et sentimentaux qui nous lient avec les personnes qui ont déterminé la constitution du MOI (la prison), qui sont fondamentalement les progéniteurs ou parents. (Ne comprend pas les liens spirituels car ceux-ci sont en lien avec l’essence et non avec le moi).

Des exemples significatifs de ces influences énergétiques sont, en premier lieu, les attentes des parents envers leurs enfants, comme un mandat dans lequel l’enfant se converti en un projet des parents. Cette situation crée un lien énergétique que les enfants expérimentent comme s’ils étaient connectés tout le temps à cette partie mentale de leurs parents, qui à son tour a tout le soutien de l’émotionnel, et dans lequel est enregistré le désir qu’ils ont et qu’ils projettent à leurs enfants.
En second lieu, les loyautés des enfants envers les parents créent un lien énergétique dans lequel les enfants expérimentent l’obligation d’être loyal envers leurs progéniteurs comme une dette permanente envers eux. L’inconscient familial unit et produit le désir de faire partie de telle manière que se crée la loyauté. Il ne nous permet pas d’être individuels. Le moi est la prison, la loyauté est la cellule où nous nous enfermons.

Dans les deux cas, on peut observer la création d’une dette réciproque et bilatérale entre eux qui les maintient attachés et réduit en esclavage. L’attente est descendante et réciproque; tandis que la loyauté est ascendante mais n’est pas réciproque.
Les deux se créent par un amour incompris exprimé d’une manière inadéquate ou par manque d’amour; c’est pour cela que cela fini par générer tant de traumas, conflits et divisions.

 

L’origine du nom : “La molécule du conditionnement”

Une bonne analogie que nous pouvons réaliser pour éclairer le motif pour lequel je l’ai appelé MOLÉCULE du conditionnement, est avec la Chimie, science qui étudie la structure, les propriétés et le comportement de la matière et de l’énergie qui interfère en toute action de la matière.

Un atome est un ensemble de particules disposées d’une manière intelligente.

Une molécule est un ensemble d’atomes disposés d’une certaine manière intelligente.

Une celulle est un ensemble de molécules agroupées intelligemment.

Un organe est un ensemble de celulles également agroupées intelligemment.

C’est-à-dire que dans la nature il y a des regroupements intelligents qui ont rendu possible l’existence. En ce sens, une molécule est le point où l’énergie commence à se structurer pour entrer dans le monde de la matière d’une manière plus concrète. C’est pour cela que l’on dit “structure moléculaire”. Cette structure crée le pont entre le matériel et ce qui n’est pas matériel (que cela soit spirituel ou émotionnel).

De la même manière que la liaison moléculaire est un contact profond qui se réalise dans la matière, il y a également des unions moléculaires, dans les relations avec les progéniteurs, mais elles sont de caractère énergétique. Ce sont des liens invisibles qui sont installés au niveau mental, émotionnel et y compris physique. Ces liens d’union devraient être transitoires jusqu’à ce que les enfants grandissent et deviennent grands, pour ensuite les couper naturellement de façon à ce que ces “enfants” qui ont grandi puissent devenir mature et être eux-mêmes sans avoir à dépendre des influences énergétiques de leurs parents.

Je ne me réfère pas à couper tout le lien spirituel et affectif avec les enfants mais seulement la partie dans laquelle il y a une union transitoire et nécessaire pour protéger, prendre soin et nourrir les enfants. Cela ne signifie pas de couper ou éliminer le lien d’amour – celui qui peut exister pour toute la vie et au-delà de celle-ci-, mais des différents liens asservissants que créent les parents très tôt et qui enferment le psychisme de leurs enfants.

UNION MOLÉCULAIRE TRANSITOIRE :

Dans le monde animal, il existe de petits lézards qui développent la capacité de pouvoir adhérer aux feuilles des plantes pour pouvoir marcher sur celles-ci sans tomber. Bien que la loi de la gravité fonctionne contre elle, il semble qu’ils collent à la surface de leurs pattes. Cette adhérence se dénomine “union moléculaire transitoire” et dure quelques secondes car sinon ils ne pourraient pas marcher ou se déplacer.

Dans le cas des êtres humains, nous créons des unions moléculaires énergétiques qui devraient être transitoires mais nous les rendons permanentes, des situations nous rendent esclaves pour toujours, nous empêchant de bouger avec liberté et être nous-mêmes; “restant attachés à la superficie sans pouvoir avancer” ou dit plus directement : rester coincé dans l’infantilisme.

Si nous ne surmontons pas cette phase, les unions moléculaires énergétiques qui se créent par la suite avec des partenaires, enfants, chefs, employés, membres, compagnons, etc., sont des répétitions du schéma acquis à l’origine dans l’interaction avec les parents, et ont pour objectif de perpétuer un modèle énergétique de communication, relation et perception.

PROJECTION DU MODÈLE ÉNERGÉTIQUE HÉRITÉ DANS LE PRÉSENT

S’introduire dans la molécule du conditionnement est tout un processus de connaissance de soi d’une partie centrale et vitale du passé qui se projette inévitablement dans le présent. Je me réfère au présent qui est une copie plus ou moins fidèle du passé, comme si on faisait un copier-coller encore et encore pour répéter le passé constamment et en accord aux ordres reçus.

Cette ligne d’investigation et de travail de connaissance de soi est née il y a 30 ans, lorsque j’ai commencé à me rendre compte de la relation qu’a le présent avec les empreintes du passé, et de l’immense profondeur qu’ont les racines psychologiques, émotionnelles et spirituelles qui soutiennent nos décisions, actes et situations actuelles.

Avoir réalisé d’innombrables ateliers de constellations familiales, mouvements systémiques, et avoir étudié d’autres disciplines comme la psychogénéalogie ou la psychologie systémique, m’a donné les bases pour une compréhension beaucoup plus profonde au sein du champ des influences de l’entourage humain dans la psyché d’un enfant. Même si nous n’allons pas seulement nous centrer sur le psychisme, c’est à travers de cela que tout le reste commence à sorganiser.

Ma vision, étendue à presque tous les êtres humains que je vois, c’est que nous sommes des enfants blessés, des personnes avec l’apparence d’être matures mais qui cachent l’immaturité, car dans le fond il y a toujours un type de trauma, une carence ou une blessure qui est plus ou moins occulte qui les maintient dans un infantilisme qui rend malade. Il est probable que cela soit un des motifs les plus importants de la souffrance d’un individu, pour cette raison nous dédions une attention spéciale au développement de ce thème dans notre École.

Dans la vie quotidienne, le moment ou la situation survient toujours pour que se déclanche l’énergie accumulée de cette molécule de conditionnement -qui ressort irrépressible- , jetant toute la force qu’elle contient vers l’environnement.

LCe qui en psychologie s’appelle “PROJECTION” n’est pas plus que de l’impuissance contenue qui tout à coup explose vers l’extérieur, ou dit d’une autre manière, c’est de la liberté réprimée qui a le beosin de sortir. Même si les psychologues affirment que “projetter” c’est mettre chez les autres ce qui vient de soi-même, cela est seulement une partie de ce qu’est la projection.

La conclusion à laquelle je suis arrivée après beaucoup d’années est que l’enfant se nourrit de l’entourage et télécharge d’une manière plus raffinée et amplifiée tout ce qu’il a reçu de celui-ci, le transférant aux autres.

Ce qui vient de l’extérieur doit être restitué vers l’extérieur. L’extérieur est toute la société (les parents, leur relation, l’éducation, la culture, la religion, la famille, les amis…) mais cette étude est centrée sur les parents et leur relation projetée dans la vie d’un enfant.

J’ai décidé de l’appeler MOLÉCULE DU CONDITIONNEMENT, parce que, comme son nom l’indique, c’est un ensemble de millions d’atomes vivants et en mouvement (ou énergies multifactorielles du passé) qui en s’unissant forment une MOLÉCULE. De cette conformation naît la base sur laquelle s’édifiera la ou les peronnalités (ensemble de personnages ou masques).

Cette molécule est unique et irremplaçable en chacune des personnes, car elle s’est configurée de ces millions d’atomes ou impacts énergétiques de l’entourage d’une manière qui ne se répète avec aucune autre personne. Mais après avoir pratiqué le développement du cadre théorique, j’ai pu me rendre compte qu’il y avait beaucoup de gens qui s’identifiaient avec certains modèles de la molécule, qu’ils avaient une certaine similitude ou étaient semblables, et que par conséquent ils pouvaient être abordés de manière générique, pouvant, de cette manière, traiter de façon groupale la définition de certaines influences communes à beaucoup d’êtres humains.

C’est-à-dire qu’il y a un égo individuel et un égo groupal qui a des points d’union. “Ego” est l’identification qui se crée et soutenue en fonction des personnages ou personnalités qui ont été adoptés. Pour cela nous pourrions affirmer sans doute que la MOLÉCULE DU CONDITIONNEMENT montre clairement les plans intérieurs de comment est structuré l’égo et sa manière d’entrer en relation, pour recevoir et décider. En ce sens, réaliser ce voyage de connaissance de soi peut conduire à l’accès du noyau depuis lequel surgit une grande partie des conduites et expériences que nous avons eu et avons dans notre vie.

De cette manière, nous pouvons voir et décider si nous voulons continuer de la même manière ou si nous voulons changer quelque chose de notre vie, et ainsi pouvoir le mettre en relation avec différents aspects de cette molécule du conditionnement.

La molécule du conditionnement est un plan de connaissance de soi, pour découvrir les tendances énergétiques que nous avons tous selon les relations qui se sont établies entre les progéniteurs, entre la figure maternelle et l’individu, la figure paternelle et l’individu et la figure de la relation entre les progéniteurs et l’individu, qui à leur tour proviennent de générations antérieures.

Ce sont des “racines énergétiques” parce qu’elles représentent les empreintes psycho-émotionnelles que nous avons capté dans le processus de croissance. Ce sont des impacts de l’entourage proche qui s’impriment dans notre psychisme créant une impulsion énergétique vers l’intérieur qui inévitablement a la tendance de sortir à l’extérieur.
Dit d’une manière pratique c’est une impression originale de laquelle ensuite se réaliseront d’innombrables copies. La qualité des copies dépendera de la force et profondeur de cette impression.

Chaque personne expérimente l’impression de ces énergies comme une pression intérieure, certains la projettent et d’autres l’introjectent, certains l’expulsent et d’autres l’avalent, et certains font les deux. C’est-à-dire qu’il peut exister trois types de réactions avec ces énergies.

Comprenant que les relations sont la structure du conditionnement, si ce fonctionnement est observé consciemment, l’individu peut arriver à la conclusion que toutes ses relations sont une conséquence d’un modèle implanté inconsciemment par ces trois sources énergétiques qui lui ont été fourni durant son enfance.

Les relations sont les rails par lesquels voyage le train du conditionnement, transportant l’énergie de l’un et l’autre pour pouvoir se perpétrer.

Ceux qui souhaitent réaliser un travail profond de connaissance de soi pour découvrir tous les plans de comment sont faites nos structures, nous devons plonger dans différentes couches internes, c’est une des couches tectoniques les plus dures et les plus épaisses de nos fondations; c’est compliqué et douloureux de se mettre là, mais c’est à la fois très libérateur, parce que nous pouvons arriver à comprendre une grande partie de nos problèmes quotidiens.

Nous ne sommes pas le passé ou ce que nous avons vécu, nous ne sommes pas nos parents, mais il est certain que nous vivons comme si nous l’étions, il est donc essentiel de se désidentifier de ces racines énergétiques. Le travail est ardu car lorsque nous vérifions quelles sont les racines de notre destin, elles sont déjà au plus profond de notre psyché, elles ont constitué notre manière d’être, donc nous libérer de ces influences inconscientes peut être comparé à un véritable exorcisme. Mais ce ne seront pas précisément les démons que nous pouvons libérer, mais les énergies les plus basiques et influentes qui ont constitué la réalité que nous vivons.

Si vous êtes l’aise avec qui vous êtes, avec les personnes que vous connaissez ou appréciez, et avec la relation que vous avez avec eux, je vous déconseille de faire cette étude. Si vous vous sentez heureux dans votre manière d’intéragir avec l’entourage humain vous n’avez pas besoin de ce système de connaissance de soi, à moins que vous ne vouliez vous remettre en question et vous ouvrir à une observation.

Alberto José Varela

[email protected]

 

PARA MAYOR INFORMACIÓN SOBRE ESTE SISTEMA DE AUTO-CONOCIMIENTO:

[email protected]

molecula-de-condicionamiento-1-ok

Accueil LA MOLÉCULE DE CONDITIONNEMENT (1ère partie) Le système de connaissance de soi de l’empreinte énergétique hérité des parents, pour éviter les répétitions. LA MOLÉCULE DE CONDITIONNEMENT (1ère partie) Le système de connaissance de soi de l’empreinte énergétique hérité des parents, pour éviter les répétitions.

Dejanos tu comentario sobre este artículo

Comparte este artículo

Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Alberto José Varela

Alberto José Varela

Fundador de empresas y organizaciones; creador de técnicas, métodos y escuelas; autor de varios libros. Estudiante autodidacta, investigador y conferencista internacional, con una experiencia de más de 40 años en la gestión organizacional y los RRHH. Actualmente crece su influencia en el ámbito motivacional, terapéutico y espiritual a raíz del mensaje evolutivo que transmite.

Otros artículos por Alverto

Elige un Idioma

Selecciona tu Idioma