Accueil TÉMOIGNAGE D’UNE PARTICIPANTE DE SUISSE: UNE RÉVÉLATION SPIRITUELLE PSYCHOLOGIE TRANSCENDANTE, Une Nouvelle Vision De La Personalité Pour La D Découverte De La Divinité.
psychologie transcendante

PSYCHOLOGIE TRANSCENDANTE, Une Nouvelle Vision De La Personalité Pour La D Découverte De La Divinité.

También puedes escuchar este artículo con el reproductor abajo.
Voiced by Amazon Polly

RÉSUMÉ DE LA PRÉSENTATION VIDÉO DE LA RETRAITE MYSTIQUE-SPIRITUELLE À MILAN

Dans cette retraite, il présente une approche unique en son genre relationé avec la condition humaine et l’essence divine. Une théorie développée par Alverto à partir de la pratique en elle-même, puisqu’il a été en prison pendant 14 mois, ce qui lui a permis d’approfondir dans les murs intérieurs ; et en plus de l’observation de milliers de personnes qui sont passés par ses retraites, dont la plupart sont dans des situations psycho-émotionnelles asservissantes sans pouvoir voir la prison où elles vivent, ou sans pouvoir en sortir. Dans cette vidéo, Alverto résume en seulement 47 minutes l’approche de la psychologie transcendante proposée dans cette retraite, affirmant que le conditionnement implanté dans l’être humain permet de créer une personnalité qui en principe représente un masque ou un mensonge avec lequel chaque personne se présente en société, mais c’est en réalité la pointe de l’iceberg de la profondeur de ton être authentique. Cela ne veut pas dire que l’être intérieur et pur est un prolongement de la personnalité mais que c’est exactement le contraire, c’est une image inversée et reflété vers l’intérieur. Alverto affirme quelque chose d’original et même de transgresseur que personne n’avait peut-être découvert, «que le conditionnement que nous projetons vers les autres reflète qu’à l’intérieur il y a une essence diamétralement opposée à ce que le JE semble être» cette affirmation révolutionnaire peut nous amener à comprendre l’absurde nécessité d’attaquer le JE ou vouloir tuer l’ego pour être spirituel ou transcendé, mais plutôt s’en servir comme guide dans la rencontre avec notre trésor intérieur. Ce masque extérieur nous donne des indices sur la façon dont nous sommes à l’intérieur, si nous pouvions le voir comme le négatif d’une photo qui doit être révélée pour montrer ce qu’il est vraiment et ce que il apporte avec lui. Comme s’il s’agissait d’une vérité cachée et non découverte. La vérité ne peut être vue qu’à travers les yeux de celui qui ose mourir à ce qu’il croit être, et de ces mêmes yeux naît le regard pur qui a été nettoyé par la clarté de la conscience pour voir ce qui est. Le rejet de l’ego, de la personnalité, nous a joué un mauvais tour, car lorsque nous voulons changer, modifier ou améliorer ce que nous supposons être, nous le rejetons, nous l’attaquons, nous le jugeons… une attitude qui nous empêche de le considérer comme une porte d’entrée vers notre intérieur. La transcendance part de la base de la perfection de ce qui nous a été donné, de la façon dont nous sommes nés et de ce que nous semblons être, et à partir de cette acceptation inconditionnelle de ce que nous paraissons être, nous pouvons commencer à révéler ce négatif et commencer à voir l’image authentique de notre Être. Cette courte vidéo présente des sujets sensibles et conflictuels qui sont développés dans le cadre de divers discours et ateliers d’intégration avec les participants et les élèves:
  • La nature indifférenciée de l’essence humaine : nous ne sommes ni bons ni mauvais, nous sommes une graine avec la possibilité d’être et de s’épanouir.
  • Le sommeil vient de la pureté de la conscience qui, par respect pour son innocence, choisit de s’endormir avant de se confronter à la réalité humaine.
  • Les voies thérapeutiques et spirituelles sont conçues par l’esprit pour nous ramener à la même vieille prison.
  • L’éveil de la conscience passe d’abord par la prise de conscience du maître qui nous a acheté et nous domine.
  • Le guide de la conscience pour se libérer, dans le processus d’éveil, est la confiance et l’amour.
  • Les prisons extérieures s’effondrent lorsque le maître intérieur meurt. C’est la possibilité de se libérer de l’idée implantée de ce que nous sommes.
  • La mort est un suicide conscient de l’idée que nous avons créée de nous-mêmes ; elle a le pouvoir de nous dominer.
.  

Déjanos tu comentario sobre este artículo o compártelo

WhatsApp
Twitter
Facebook
LinkedIn
Email
Alberto José Varela

Alberto José Varela

Fundador de empresas y organizaciones; creador de técnicas, métodos y escuelas; autor de varios libros. Estudiante autodidacta, investigador y conferencista internacional, con una experiencia de más de 40 años en la gestión organizacional y los RRHH. Actualmente crece su influencia en el ámbito motivacional, terapéutico y espiritual a raíz del mensaje evolutivo que transmite.

Autres articles par Alverto

Elige un Idioma

Selecciona tu Idioma