PROGRAMME DE DÉPROGRAMMATION : Une fois que vous déprogrammez ce qui vous domine, vous êtes libre pour toujours, est-il possible d’atteindre cela ?

RENAÎTRE, RECOMMENCER, SE RÉVEILLER… UN RÊVE DEVENU RÉALITÉ :

« Déprogrammer » le verbe que l’École Consciente utilise pour diriger le travail de l’évolution intérieure.

Presque tout ce qui se passe est décidé par l’inconscient bien avant que nous fassions quoi que ce soit.

Mon père est mort dans un accident de voiture en 1992, ce qui m’a permis de commencer ma recherche intérieure, je voulais comprendre ma douleur et ce qui s’est passé. J’ai découvert que sa mort était dans son inconscient, une décision très bien cachée et que même lui ne savait pas qu’elle était là. Une longue série de situations et d’échecs a amené son inconscient à émettre un arrêt de mort impératif qu’il devait respecter de quelque façon que ce soit. Il aurait pu créer une maladie mortelle, mais il a choisi une voie plus rapide, plus directe et moins douloureuse.

Des millions d’épisodes mortels ou plus ou moins destructeurs se produisent dans le monde qui sont dirigés par l’inconscient individuel qui en est déjà arrivé à la conclusion : « Il n’y a pas de solution », une idée dévastatrice, « Que tout doit finir dès que possible ». Puis un plan suicidaire et destructeur se déchaîne : produire ce qui est et serait nécessaire pour accomplir l’ordre pervers qui vient de l’obscurité.

Nous sommes confrontés à un système dominant caché en nous qui nous soumet à des systèmes d’assujettissement externes. L’obscurité intérieure est associée à l’obscurité extérieure. Le temps est venu d’allumer la lumière de la conscience.

COMMENT SE LIBÉRER D’UNE FORMIDABLE DOMINATION ?

La seule chose qui puisse nous sauver de ce destin tragique, c’est d’être conscient de ce qui s’élabore dans l’inconscient et qui a l’intention claire de mettre un terme à tout. Quand nous illuminons ces parties sombres de l’inconscient, nous découvrons qu’il est plein de conclusions négatives sur la vie, l’amour, les autres, l’avenir… et surtout sur nous-mêmes. Ceci peut être inversé.

Il y a une idée gardée et très bien protégée de ce que nous sommes, et qui cache le noyau d’où sortent tous les ordres suicidaires : l’indignité. La conclusion que nous avons tirée, à savoir que nous ne méritons presque rien de bon, est étayée par une conclusion malheureuse antérieure :  » Que nous ne valons rien et que nous ne pouvons rien faire « .

Les croyances qui habitent notre esprit produisent un programme très bien assemblé qui structure l’inconscient comme un langage qui a le pouvoir de tout faire, donnant des ordres qui ne peuvent être désobéis. Impératifs et accablants.

Si nous mettons ensemble l’individu inconscient de l’homme, une énorme force destructrice, agressive et suicidaire est créée qui est le COLLECTIF INCONSCIENT. C’est pourquoi, en tant qu’espèce, nous nous attaquons les uns les autres, c’est pourquoi nous détruisons notre planète, c’est pourquoi nous avons toujours eu besoin de guerres, pour nous entretuer. La fin est très claire : DÉTRUIRE, FINIR AVEC LA VIE ET L’OPPORTUNITÉ QUI NOUS A DONNÉ DE LA JUSTICE.

PAR OÙ COMMENCER L’EXPLOIT DE LA DÉPROGRAMMATION ?

Ceux qui osent envisager la possibilité de déprogrammer ce programme pervers peuvent s’approcher de cette école où nous accédons aux programmes sources où se trouvent les programmeurs de jugements et de punitions, où habitent les pensées destructrices et les croyances limitantes ; pour pouvoir infiltrer un virus de lumière, d’amour et de compréhension, ce qui peut commencer à déprogrammer de manière naturelle le programme qui fait notre vie une souffrance.

Le défi est énorme. Jusqu’à présent, je crois qu’il n’y a eu personne au monde qui propose une déprogrammation individuelle afin de commencer une nouvelle vie à partir d’une autre base où il n’y a aucune trace d’impulsions inconscientes de mort et de destruction. Pratiquement tout ce que nous faisons pour essayer d’inverser cette situation ne parvient, dans le meilleur des cas, qu’à s’adapter à la souffrance.

La reprogrammation est peu utile parce que tout nouveau programme – aussi positif soit-il – est monté sur un programme plus profond qui dirige tout. La réinitialisation est pour un certain temps, c’est comme si on l’éteignait et qu’on la rallumait pour pouvoir mieux fonctionner, mais tout fonctionne toujours sur le même système d’exploitation, comme toujours.

PLUS D’INFORMATIONS SUR LA POSSIBILITÉ DE RENAISSANCE :

C’est un travail que tout le monde peut faire avec soi-même, il ne se fait pas de l’extérieur, il n’y a personne qui peut le faire mais il se fait grâce à l’utilisation de la conscience.

Quand il n’y a plus de programme malveillant qui nous domine, il n’est plus nécessaire de le remplacer par un autre programme. La liberté est de rester libre de programmes. Le bonheur n’a pas besoin de programmes en boîte conçus par des esprits pervers. La félicité coule dans la confiance que tout se passe d’une manière mystérieuse et spontanée sans un système d’exploitation qui contrôle tout. Nous sommes toujours soutenus par une source éternelle et infinie de compassion pour traverser la vie.

L’évolution biologique est un processus de nature instinctive, qui nous conduit à nous adapter aux inclémences et aux difficultés extérieures pour survivre ; l’évolution intérieure est la conséquence d’avoir éveillé la conscience et d’avoir réalisé que l’intérieur est caché un ordre de destruction ; une fois découvert que le secret si bien gardé peut lancer un programme de déprogrammation. Le processus de renaissance est en cours, et c’est probablement la seule chose qui peut nous sauver : arrêter l’ordre de mourir dans ses traces.

Vous pouvez mourir de bien des façons, même si vous êtes vivant ; vous pouvez vous suicider d’une façon qui est bien camouflée dans la vie quotidienne. Tout cela peut être inversé.

En nous, nous avons toutes les ressources pour renverser le destin.

Alberto Varela

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page